L’Allemagne pourrait-elle gagner la Coupe du Monde deux fois d’affilée ?

Coupe du Monde 2014

Avec une cinquième étoile, l’Allemagne rejoindrait le Brésil dans le club très fermé des plus grandes équipes au monde et pourrait se vanter d’avoir gagné deux fois de suite une Coupe du Monde. Cependant, alors qu’elle est la championne en titre, elle ne trône pas parmi les favorites de cette nouvelle coupe du Monde. Pourquoi ?

2014 : après la victoire, tout est à reconstruire

Le 13 juillet 2014, l’Allemagne s’est imposée 1-0 face à l’Argentine en finale de la Coupe du Monde de football. La Mannschaft et son sélectionneur Joachim Löw exultent : après des débuts pas aussi simples qu’espérés et de nombreuses critiques de la presse allemande, ils sont parvenus à accrocher une quatrième étoile à leur maillot, la première depuis la réunification de l’Allemagne.

Pourtant, cette victoire, aussi savoureuse soit-elle, annonce une période de difficile restructuration pour l’équipe nationale allemande. Effectivement, trois joueurs clés du dispositif de jeu imaginé par Joachim Löw décident de mettre fin à leur carrière en sélection nationale. Il s’agit du milieu défensif Philipp Lahm, le défenseur central Per Mertesacker et l’attaquant Miroslav Klose (meilleur buteur en phase finale de toute l’histoire de la Coupe du Monde).

Après la douce ivresse de la victoire, le retour à la réalité est difficile pour la sélection nationale qui doit alors combler le vide laissé par ces trois grands joueurs. Reconduit dans ses fonctions de sélectionneur, Joachim Löw entame alors une reconstruction de l’équipe allemande, notamment en faisant appel à de nouveaux jeunes espoirs du football.

Un championnat d’Europe très compliqué

La reconstruction de l’équipe va s’avérer beaucoup plus difficile que prévue et les qualifications pour le championnat d’Europe de 2016 (qui a eu lieu en France) vont être laborieuses et douloureuses pour les joueurs. Finalement, l’Allemagne arrache sa qualification à la dernière journée, le 11 octobre 2015, contre la Géorgie.

Ensuite, lors des phases éliminatoires, l’Allemagne hérite d’une poule difficile pour elle, composée notamment de la Pologne qui l’avait déjà tenu en échec durant les phases de qualifications. Finalement, l’Allemagne parvient à se qualifier pour les phases finales pendant les huitièmes de finale en battant facilement (3-0) la Slovaquie.

La Mannschaft ne célèbre pourtant pas sa victoire bruyamment parce qu’elle sait désormais qu’elle rencontrera l’équipe d’Italie en quart de finale, une équipe qu’elle n’a jamais réussi à battre dans toute son histoire. Pourtant, pour la première fois, l’Allemagne s’impose face à la Squadra Azzura après une difficile séance de tirs au but. Un exploit pour les Allemands qui reprennent confiance.

Euro 2016, une défait amère

Après avoir vaincu l’Italie, sa bête noire depuis des décennies, l’Allemagne rencontre la France en demi-finale. La dernière rencontre entre les deux équipes date alors des quarts de finale de la Coupe du Monde de 2014. L’Allemagne s’était imposée 1-0 sans grande difficulté face à une équipe française dont elle est la bête noire.

Pourtant, rien ne se passe comme prévu. Grâce aux deux buts d’Antoine Griezmann, la France s’impose face à l’Allemagne pour la première fois en championnat officiel depuis 1958 ! L’Allemagne est donc éliminée et deux autres de ses grands joueurs historiques annoncent leur départ en retraite : le milieu de terrain (et capitaine) Bastian Schweinsteiger et l’attaquant Lukas Podolski.

La défaite est difficile à accepter pour cette équipe abattue seulement deux ans après son triomphe. Le départ de bons joueurs et le manque d’expérience des nouveaux talents laissent certains espérer de meilleures performances pour la Coupe du Monde de 2018, mais le sélectionneur Joachim Löw n’échappe pas au feu des critiques. Il est pourtant reconduit dans ses fonctions jusqu’à la Coupe du Monde.

Une Coupe du Monde 2018 en demi-teinte

La Mannschaft souffre encore des besoins de reconstruction, mais elle réalise une campagne de qualification à la Coupe du Monde 2018 absolument exemplaire. En dix matchs, elle remporte dix victoires et se paye même le luxe de battre le record du monde de but inscrit lors d’une phase de qualification de la Coupe du Monde : 43 buts, soit une moyenne de plus de 4 buts par match !

Malheureusement, les matchs amicaux de la saison de préparation qui précèdent toujours une Coupe du Monde sont assez inquiétants et l’Allemagne ne parvient pas à s’imposer. Le public doute et les choix de Joachim Löw sont très largement critiqués. Effectivement, il refuse de sélectionner Leroy Sané alors que le public n’avait d’yeux que pour ce jeune attaquant de génie.

Une équipe en proie au doute

Voilà pourquoi l’Allemagne, pourtant championne en titre, ne fait pas partie des équipes favorites de la compétition qui s’annonce. Malgré sa victoire imposante en 2014 qu’elle avait obtenue grâce à une équipe implacable, cette équipe peine aujourd’hui à s’imposer sur le terrain.

En cause, un remaniement interne lié au départ évidemment, mais aussi sans doute des choix difficiles à faire pour le sélectionneur qui, quatre ans plus tard, doit reconstruire un groupe soudé à partir de rien.

Sa mauvaise prestation à l’Euro 2016 et pendant la saison de préparation pèsera également, sans aucun doute, sur le moral des joueurs. Souhaitons-leur alors de se rassurer rapidement lors des phases éliminatoires et d’atteindre, confiants, les phases finales.

Laisser un commentaire