Assurance maladie en Allemagne, caisse publique ou privée ?

Assurance santé

Quand vous résidez et travaillez en Allemagne, vous avez le choix entre deux types de couvertures santé. Comme en France, il y a des assurances maladie publiques et des assurances maladie privées gérées par des sociétés privées. Chacune propose des mutuelles et des couvertures différentes, avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Comment fonctionne la caisse de maladie publique ?

La caisse d’assurance maladie publique en Allemagne s’appelle également Gesetzliche Krankenversicherung et elle concerne l’écrasante majorité des Allemands puisque 90% d’entre eux en dépendent. Pour cause, tous les salariés avec un revenu annuel brut de moins de 54.900€ (en 2015) en dépendent automatiquement.

En revanche, si vous êtes un travailleur indépendant, vous ne serez plus affilié à la couverture santé publique et vous devrez souscrire à une caisse de santé publique. De même, si vous êtes un salarié détaché, c’est-à-dire un salarié travaillant en Allemagne pour le compte d’une entreprise dont le siège social est en France, vous dépendrez toujours de la sécurité sociale française.

Enfin, sachez que, même lorsque vous adhérez à la couverture santé publique, vous êtes libre de choisir à quelle caisse de santé vous souhaitez être rattaché. Prenez le temps d’étudier leurs offres avant de choisir la vôtre parce que, si elles proposent toutes les mêmes tarifs, leurs offres et le montant des remboursements selon les secteurs d’activité varient parfois beaucoup.

Le prix d’une assurance santé publique en Allemagne

L’assurance maladie publique est, comme nous le disions, un service public obligatoire et automatique pour tous les salariés allemands. Une partie de son coût est donc incluse dans les cotisations sociales mensuelles qui sont prélevées sur le salaire brut du salarié. L’autre partie est versée par l’employeur.

Le taux moyen de l’assurance maladie publique est de 15,5% et il n’est donc pas proportionnel à vos revenus. En général, L’employeur s’acquitte de 7,3% de son coût et le salarié de 8,2%. En matière de remboursement, toutes les consultations chez le médecin généraliste sont prises en charge sans que vous n’ayez à avancer de frais. Votre famille est également couverte, au même titre que vous.

En revanche, vous devrez payer une participation de 10% sur le prix de vente des médicaments que vous achetez et chaque journée d’hospitalisation vous sera remboursée au-delà des dix premiers euros à votre charge. Enfin, la caisse de santé publique ne vous couvre pas en dehors de l’UE, ne couvre pas les soins optiques et dentaires, ni les arrêts maladie de plus de 6 semaines.

Sachez enfin que vous pouvez comparer les différents taux de cotisations sur le site de l’association nationale des assurances maladies : https://www.gkv-spitzenverband.de/service/versicherten_service/krankenkassenliste/krankenkassen.jsp?pageNo=1#krankenkassen (site en allemand).

Comment fonctionnent les caisses de santé privées ?

Les caisses de santé privées, Private Krankenversicherung, sont toutes très différentes les unes des autres et proposent de très nombreux services. Si vous exercez une activité indépendante, vous n’aurez pas d’autre choix que d’adhérer à l’une de ces caisses d’assurance. Prenez alors bien soin d’étudier leurs prix et leurs services, parce qu’ils peuvent varier considérablement.

Sachez également que, contrairement à l’assurance publique, les caisses d’assurance santé ne couvre que rarement les autres membres de votre famille (enfants, conjoints, etc.). De plus, s’il est très facile de quitte une assurance publique pour une assurance privée, il est beaucoup plus difficile de faire le chemin inverse. Techniquement, il est ensuite impossible de retourner dans le public.

Enfin, les caisses d’assurance privées sont plus coûteuses, mais proposent souvent des services plus complets (pour les soins dentaires et optiques par exemple) et vous dispensent souvent d’avoir à avancer des frais. En revanche, elles adaptent également leur prix à votre état de santé. À mesure que vous vieillirez, votre prime annuelle augmentera donc.

Le prix d’une couverture maladie privée en Allemagne

Comme pour les assurances auto en France, les assurances santé privées allemandes dépendent de nombreux facteurs comme votre âge, votre sexe, votre état de santé, et même, parfois, votre lieu de résidence. D’ailleurs, vous pouvez facilement comparer les services et les coûts de ces assurances grâce à des comparateurs sur le net.

De plus, ces caisses d’assurance appliquent très souvent ce que l’on appelle une franchise, c’est-à-dire le montant que vous serez obligé de débourser avant qu’elle ne commence à rembourser les frais. Par exemple, avec 100€ de franchise, dans le cas d’un acte médical facturé 300€, vous devrez avancer la somme totale, dont 100€ resteront à votre charge. L’assurance vous remboursera les 200€ restants.

Évidemment, il existe des assurances sans franchise, mais plus votre franchise sera basse, plus votre prime d’assurance sera élevée. Si l’on ajoute à tout cela que ces assurances ne couvrent pas votre famille, on comprend facilement que 90% des Allemands soient restés fidèles aux caisses de santé publiques.

Courtiers en assurance, bonne ou mauvaise idée ?

Vous trouverez sans difficulté de nombreux courtiers en assurance qui exerce leur métier en Allemagne. Leur but sera, à votre demande, de trouver l’assurance santé qui conviendra le mieux à vos besoins et au meilleur tarif.

Méfiez-vous cependant de leur zèle et sachez que, pour la plupart, ils touchent une commission proportionnelle au coût du contrat. Difficile alors d’être certain qu’ils vous guideront vers la meilleure assurance. Surtout, la plupart d’entre eux vous conseilleront toujours d’aller du côté du privé, alors que ce n’est pas toujours une bonne idée.

Laisser un commentaire