Un étudiant allemand pirate les informations personnelles d’Angela Merkel

Hacker

Voilà une information qui a de quoi faire frémir les plus à cheval sur la cybersécurité. Au cours du mois de décembre, un étudiant allemand de seulement 20 ans est parvenu à pirater les différents comptes de près d’un millier de personnalités politiques allemandes pour leur dérober leurs données personnelles. Une situation qui interroge sur la fiabilité des systèmes de cybersécurité allemands.

Une importante fuite de données

Le hacker n’a que 20 ans, mais il est à l’origine de l’un des plus gros scandales de cybersécurité qu’a connu l’Allemagne. Au cours du mois de décembre, il a piraté et divulgué les informations personnelles de près d’un millier de responsables politiques allemands. Une cinquantaine de ses victimes ont même découvert que leurs numéros de téléphone, adresses et numéros de cartes de crédit avaient été rendus publics en même temps que des photos personnelles.

Le jeune homme a été arrêté le week-end dernier et il a immédiatement admis les faits tout en confirmant qu’il les regrettait profondément. Cependant, en termes d’image, le mal est fait. L’Allemagne semble à la merci des hackers et peut s’estimer heureuse que ce piratage ne soit que l’œuvre d’un étudiant qui vit encore chez ses parents près de Francfort.

Une bonne leçon pour les entreprises

Cette mésaventure a permis au gouvernement allemand de promettre des mesures pour renforcer la lutte contre le piratage, mais le ministre de l’Intérieur a également rappelé que seule la vigilance personnelle pouvait protéger les données. Pour les professionnels, cela implique que le recours à une entreprise de réseau informatique est très souvent conseillé.

Effectivement, une telle entreprise permettra à tous les professionnels qui le souhaitent d’accéder à un réseau informatique de grande qualité et, surtout, très rapide. Cela leur assure également d’avoir accès à une maintenance régulière et à un service client réactif en cas de problème. Enfin, les professionnels qui y ont recours s’achètent une certaine tranquillité d’esprit.

Cependant, de tels dispositifs permettent également aux entreprises de prendre davantage soin de la cybersécurité de leurs données. Elles sont effectivement responsables des données personnelles de leurs clients et, en l’absence de loi les obligeant à avoir recours à certains services particuliers, elles doivent se montrer responsables et s’assurer elles-mêmes que leurs réseaux sont fiables.

Quel avenir pour le jeune hacker ?

Cet étudiant a été associé à l’extrême droite par certains journaux, notamment parce qu’il a déclaré avoir piraté des personnes avec lesquelles il était en désaccord. Cependant, cela ne constituant pas un motif de détention sérieux, le jeune homme a été relâché en attendant que son procès ait lieu. Il encourt alors une peine de prison pouvant aller jusqu’à 3 ans fermes.

Cependant, à seulement 20 ans, il est plus probable que le jeune homme s’en sortira avec du sursis et un allégement de peine en échange de sa collaboration avec le gouvernement qui pourrait en tirer quelques leçons précieuses en matière de cybersécurité.

Laisser un commentaire