Différences dans la vente d’une voiture entre la France et la Belgique

Tout comme l’Allemagne, la Belgique permet de faire de belles affaires pour l’achat d’une voiture d’occasion. Le pays est un carrefour des échanges de véhicules en Europe, le choix est large et les prix sont intéressants sur ce territoire qui dispose d’un stock de voitures d’occasion conséquent ! Dans la suite de cet article, nous allons vous présenter les différences dans la vente d’une voiture entre la France et la Belgique, et nous vous expliquerons aussi comment trouver la bonne affaire de l’autre côté de la frontière tout en évitant les arnaques.

Pourquoi partir en Belgique pour acheter une voiture d’occasion ?

Partir en Belgique est intéressant pour obtenir des prix plus faibles pour un véhicule d’occasion. En effet, dans le pays, il y a de véritables différences de prix sur les voitures par rapport à la France. Si les différences de prix ne sont pas très intéressantes sur les petits véhicules, elles vont grandir à mesure que le prix de la voiture que vous voulez acheter s’élève. En général, on peut observer des différences qui vont de 5 à 20%, et les affaires peuvent être encore plus rentables lors des ventes aux enchères en Belgique !

En outre, le marché de l’automobile d’occasion sur le territoire belge permet de réaliser de très belles affaires. En effet, un véhicule vendu 10% de moins en neuf qu’en France va subir une décote plus importante en Belgique car le marché belge est extrêmement concurrentiel. De ce fait, vous allez vous retrouver avec de belles différences en occasion sur des modèles attractifs, et la différence de prix pourra parfois grimper à 25 %.

A lire aussi :  Le guide ultime pour acheter un véhicule électrique ou hybride

Il faut aussi souligner qu’en Belgique, vous allez trouver des véhicules qui ne sont pas vendus en France. Sachant que chaque marché a des attentes assez différentes, il y a des finitions ou des motorisations qu’on ne retrouve pas en France. Ce sera donc l’occasion idéale de trouver un modèle rare que personne ne possède sur le territoire français. En passant la frontière, vous profiterez d’un véhicule unique en achetant moins cher !

Comment faire une bonne affaire en Belgique ?

Par rapport à l’Allemagne, la Belgique présente un véritable avantage dans la partie sud : les habitants parlent français. En effet, la région wallonne du pays est francophone, ce qui rend le marché beaucoup plus accessible si vous voulez acheter un véhicule d’occasion à un prix plus intéressant. Dans la partie nord du pays, ce sera plus complexe, car la région est néerlandophone, et à l’Est les habitants sont germanophones à cause de la proximité avec l’Allemagne.

Pour faire une bonne recherche, vous devez fixer un modèle précis, une finition, une motorisation, une année et un kilométrage. Avant tout, observer le marché français en consultant les annonces sur des sites spécialisés. Ensuite, regardez en Belgique pour pouvoir effectuer des comparaisons. Cela vous permettra de voir les économies qui peuvent être réalisées. Après l’achat du véhicule, il faudra vous procurer une carte frise française au bout d’un mois maximum.

En conclusion, l’achat d’un véhicule en Belgique est une option intéressante, mais prenez le temps de bien étudier les deux marchés avant de vous lancer, cela vous permettra d’éviter les possibles arnaques.

A lire aussi :  Automobile et vitesse : choix entre boîte de vitesses automatique ou manuelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *