Équipez votre voiture pour une conduite sécurisée en hiver !

Pour beaucoup de conducteurs, la conduite hivernale est très angoissante en raison de tous les défis qu’elle implique. Durant cette période, tous les usagers de la route doivent faire preuve de prudence et respecter le Code de la route. De même, il est de rigueur de veiller au bon entretien du véhicule et surtout de prendre toutes les dispositions nécessaires pour une conduite sécurisée. Découvrez dans cet article l’essentiel à savoir sur le sujet.

Les défis liés à la conduite en hiver

En hiver, les routes sont souvent glissantes à cause de la glace, du verglas et de la neige. Les chutes et les tempêtes de neige réduisent également la visibilité et rendent la conduite plus difficile. Les batteries ont tendance à être moins performantes et il peut être difficile d’avoir un chauffage adéquat. Au cours de cette période, parce que les routes peuvent ne pas être correctement déneigées et qu’il fait nuit très tôt, la conduite est aussi très dangereuse. Pour conduire, vous êtes tenu de faire face à ces différents défis en prenant les dispositions adéquates. En voici quelques-unes.

Optez pour un système d’éclairage performant

L’éclairage automobile est crucial pour surmonter les défis liés à la conduite en hiver. Il permet notamment de réduire le risque d’accidents sur la route. Avec des phares puissants et bien réglés, par temps de neige, vous pouvez voir clairement la route, les nids-de-poule, les piétons, les animaux sauvages, etc. Vous serez également en mesure de détecter rapidement les obstacles présents sur la chaussée et de faire les manœuvres nécessaires pour les éviter.

Puisqu’un système d’éclairage performant inclut des feux de signalisation et des clignotants bien visibles, cela permet aux autres conducteurs de connaître vos intentions et d’anticiper vos mouvements. Un bon éclairage fluidifie aussi la circulation et réduit les risques de collision. Pour les besoins de votre automobile, vous devez privilégier les systèmes de lumière axés sur les LED (Light Emitting Diode). Et pour cause, ils offrent plusieurs avantages.

Les avantages d’un système d’éclairage LED

En plus de consommer moins d’énergie que les phares au xénon ou à halogène, les ampoules LED se démarquent par leur durabilité : elles ont une durée de vie plus longue que leurs homologues. Puisqu’elles éclairent aussi de manière uniforme, elles garantissent une meilleure visibilité et vous permettent de distinguer clairement les détails de la route.

De même, les phares LED assurent une visibilité immédiate dès leur activation, ce qui est important pour la conduite en hiver. Les meilleurs modèles peuvent même minimiser l’éblouissement des autres conducteurs et garantir une efficacité énergétique accrue. Ils sont également en mesure d’ajuster automatiquement l’angle et la luminosité en fonction des conditions de conduite.

A lire aussi :  Combien votre carte grise coûtera-t-elle ?

Avec ces lampes, vous avez aussi la possibilité de personnaliser la couleur et l’intensité lumineuse de votre système automobile selon vos préférences. Puisque les LED se distinguent par leur aspect esthétique, en les privilégiant, vous apportez une touche d’élégance à votre voiture. Mais pour cela, vous devez tenir compte de certains critères pour faire votre choix.

Les critères à prendre en compte pour choisir votre système d’éclairage LED

Pour choisir votre système d’éclairage LED, vous devez vous assurer de sa compatibilité avec votre modèle de véhicule. Si par exemple, vous avez besoin d’une ampoule H7 LED pour voiture, cela veut dire que votre véhicule avait été équipé de lampes H7.

En cas de doute, sollicitez l’expertise d’un professionnel du domaine sur le choix à faire. Pour choisir vos ampoules LED, veillez aussi à respecter les normes de sécurité routière. Assurez-vous que le système d’éclairage de votre choix respecte les règles en vigueur. Afin de réussir les contrôles techniques, évitez les LED avec des couleurs ou des faisceaux de lumière trop déviants de l’ampoule d’origine. Ces deux critères sont essentiels pour votre sécurité et celle des autres automobilistes. Ils permettent aussi à votre véhicule d’être conforme aux exigences légales.

voiture équipée d'une ampoule LED

Choisissez des pneus adaptés à la neige pour une conduite sécurisée

Les pneus adaptés à la neige possèdent des rainures qui améliorent l’accroche de la gomme et une structure interne conçue pour avoir de meilleures performances lors de conditions hivernales. Ils permettent de freiner tout en conservant une bonne tenue de route. En raison des matières utilisées pour leur confection, ils ont aussi une bonne durée de vie. Ils sont également très utiles pour éviter les bouchons, les accidents et représentent un gage de sécurité. Pour y recourir, faites attention à la taille et aux mesures du pneu : elles doivent correspondre à celles de votre voiture. De même, prenez en compte les éléments suivants durant votre choix.

L’usage et les conditions de conduite

Sur le marché, il existe deux grandes familles de pneu adaptées à une conduite sécurisée aux conditions hivernales rudes. La première famille regroupe les pneus hiver conçus pour affronter la pluie, le froid et la neige. En Europe, ils portent souvent la dénomination 3PMSF (three-peak mountain snowflake) ou sont conformes à la norme américaine M+S (Mud and Snow). La dénomination 3PMSF prouve que le pneu a réussi les tests d’homologation. La norme américaine M+S atteste qu’il est efficace en condition difficile et sur de la neige plus ou moins épaisse.

A lire aussi :  Il est important de vérifier une voiture d'occasion avant de l'acheter

La seconde famille rassemble les pneus neige. Ils sont adaptés aux conditions hivernales extrêmes et se déclinent en trois types. On distingue :

  • les pneus ICE parfaits pour les hivers nordiques avec verglas tenaces,
  • les modèles à crampons idéaux pour rouler lorsque la neige est abondante,
  • le pneu clouté exclusif aux véhicules qui doivent être fonctionnels dans la neige.

Pour choisir le modèle à installer sur votre voiture, tenez compte des conditions climatiques de votre région et de l’usage fait de votre automobile.

L’étiquetage des pneus

Il vous permet de connaître la note attribuée au pneu et vous renseigne sur trois éléments : l’efficacité énergétique, le niveau sonore et la performance sur route mouillée. Le niveau sonore évalue le bruit émis par le pneu durant son utilisation et s’exprime en décibels. L’efficacité énergétique renseigne sur l’énergie perdue durant la conduite. Plus celle-ci est faible, plus vous économisez du carburant et plus vous réduisez votre émission de CO2. La performance sur route mouillée indique l’adhérence de l’outil et est indiquée par des notes de A à G. Pour information, les pneus avec une excellente adhérence ont la note A et peuvent freiner plus rapidement.

pneus adaptés à la conduite en hiver

Vérifiez les niveaux de liquide de refroidissement et d’antigel

Comme leur nom l’indique, le liquide de refroidissement et l’antigel permettent de refroidir le moteur, de le garder à la bonne température et de le protéger contre le gel. En période hivernale, il est essentiel de vérifier ces deux éléments pour éviter d’avoir une panne ou d’endommager le moteur. Cette disposition permet aussi d’optimiser l’efficacité du système de chauffage et la durée de vie de certaines pièces du véhicule.

Pour contrôler ces deux éléments, jetez un coup d’œil au vase d’expansion. Si le liquide est au-dessus du niveau maximal, vous n’avez pas à vous inquiéter. S’il est en dessous du niveau minimum, vous devez urgemment le remplir avec le liquide employé précédemment. Veillez toutefois à ne pas dépasser le repère de niveau maximal. Cela peut augmenter la pression dans le circuit de refroidissement.

Après vérification ou ajout, veillez à bien refermer le bouchon du réservoir. N’oubliez pas aussi d’effectuer le contrôle à froid. Lorsque le moteur est chaud, le liquide de refroidissement est généralement sous pression. Effectuer le contrôle à ce moment peut entraîner de graves brûlures. En outre, la chaleur peut dilater le liquide et vous empêchez de vérifier correctement son niveau.

A lire aussi :  Le guide ultime pour acheter un véhicule électrique ou hybride

Les autres équipements indispensables pour une conduite sécurisée en hiver

Pour circuler plus sereinement pendant l’hiver, gardez dans votre coffre de voiture des chaînes à neige, une raclette, une lampe torche, des vêtements chauds, un liquide lave-glace, une pelle et un chargeur de batterie. Chaque accessoire joue un rôle précis. Les chaînes à neige, par exemple, permettent au véhicule de conserver une bonne adhérence et de rouler en toute sécurité sur les routes fortement enneigées.

La raclette permet d’enlever rapidement et sans effort le givre qui a tendance à s’accumuler sur les vitres lorsque la voiture est garée. Le liquide lave-glace est fortement recommandé pour dégraisser et nettoyer le givre accumulé sur le pare-brise. La lampe torche et les vêtements chauds sont très pratiques pour changer une roue en cas de panne dans le noir ou attendre l’arrivée d’une dépanneuse.

En cas de fortes chutes de neige, la pelle est nécessaire pour déblayer les accès au garage, au trottoir ou à la porte. Elle est aussi utile pour retirer la neige tombée sur la voiture ou celle qui bloque les roues. Pendant l’hiver, les batteries de voiture ont tendance à se décharger plus rapidement. Dans ce contexte, il serait intéressant d’avoir un chargeur à portée de main pour démarrer la voiture sans nécessairement appeler une dépanneuse.

route principale en hiver conduite

Astuces pour une conduite en toute sérénité en hiver

Afin de conduire en toute sérénité durant la période hivernale, respectez les distances de sécurité indiquées entre les voitures. Adaptez votre itinéraire aux conditions météo et privilégiez les routes principales. Ces dernières sont généralement les premières à être déneigées par les engins de service. Sur les routes très verglacées ou fortement enneigées, freinez doucement, restez dans votre file et désactivez votre régulateur de vitesse pour éviter de déraper.

Abstenez-vous aussi d’accélérer brusquement, de faire des gestes brusques au volant et de rouler dans les traces des autres véhicules. En cas de glissade, tournez le volant dans la même direction plutôt que dans le sens contraire. Dans le brouillard, adaptez votre vitesse de conduite en utilisant les feux et en évitant de trop coller le conducteur de devant. En cas de bouchon, éteignez le moteur et faites-le tourner pendant dix minutes toutes les heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *