Moto : Comment gérer un guidonnage ?

L’un des risques auxquels les pilotes de moto sont exposés est le guidonnage. C’est une manœuvre involontaire violente qui intervient pendant qu’une moto est à grande vitesse. Le guidonnage est surtout la cause d’une grande vitesse, mais aussi des problèmes mécaniques.

Lorsque le conducteur se retrouve pris dans un guidonnage, il peut effectuer des gestes qui lui éviteront un accident fatal. La première des choses à faire est de ne pas chercher à prendre contrôle du guidon parce que cela peut aggraver la situation. La solution est de chercher la meilleure manière pour réduire progressivement la vitesse de la moto.

Qu’est-ce que le guidonnage ?

On parle de guidonnage lorsqu’il y a oscillation de vitesse à moto. Ça se réfère à la secousse et au déséquilibre qui interviennent au niveau du guidon qui oscille d’un côté à un autre très rapidement.

Le guidonnage commence lorsque la roue avant de la moto se soulève du sol après:

  • Une accélération ;
  • Un cabré ;
  • Dans un nid de poule.

Après le soulèvement de la roue avant, elle est censée se reposer sur le sol en ligne droite. Mais ce n’est pas toujours le cas, parfois la roue dépasse la ligne et atterrit sur le sol en se penchant d’un côté. Le guidon commence par osciller à des fréquences considérables, ce qui résulte un guidonnage.

Le guidonnage n’intervient pas lorsque vous roulez à faible vitesse. C’est la conséquence d’une grande vitesse. Lorsque vous roulez à une grande vitesse et qu’il y a un guidonnage, cela peut être dangereux.

Qu’est-ce qui cause le guidonnage ?

Le guidonnage peut se produire à l’avant de la moto comme au niveau de la section arrière. L’oscillation arrière de la moto est appelée queue de poisson.

L’effet du guidonnage est réduit lorsque l’avant ou l’arrière de la moto à un surplus de poids. Le poids affecte le taux de tremblement.

A lire aussi :  Top 5 des meilleures motos trial du marché

Atterrir dans un nid de poule, rouler à grande vitesse ou effectuer un wheeling peut déplacer le poids de votre moto et créer un déséquilibre. Le guidonnage cause un puissant tremblement de la roue avant et peut ne pas s’arrêter jusqu’à ce que le pilote perde le contrôle du guidon.

Cette situation peut conduire à un accident. Il y a d’autres raisons pour lesquelles le guidonnage intervient. La vitesse est l’une de ces raisons, car chaque moto a ses manières de répondre à une grande vitesse.

Toutefois, le guidonnage peut se produire sur n’importe quelle moto dans les virages. Cela dépend de l’intensité de la situation qui l’a créé.

Un guidonnage intervient aussi si les roulements de la roue avant sont usés. Des roulements usés provoquent un mouvement latéral de l’essieu. Ce qui entraîne un vacillement.

Lorsque le guidon de la moto oscille à cause d’un guidon instable, cela peut non seulement entraîner le guidonnage, mais également empirer les conséquences.

La chaussée est un autre facteur à ne pas négliger. Il y a les revêtements des autoroutes qui sont construits sans revêtement en graviers et bitume, ils deviennent lisses et dangereux durant les pluies.

Le guidonnage arrière est facilement gérable que le guidonnage de la roue avant d’une moto. Le guidonnage de l’avant d’une moto provoque un accident lorsque vous n’arrivez pas à le contrôler efficacement.

La première étape pour gérer le guidonnage sur une moto est de savoir comment fonctionne votre moto lorsqu’il porte une charge lourde et lorsqu’il est vide.

Le guidonnage à une faible vitesse

Le guidonnage peut se produire à une faible vitesse. Mais, il est plus facile à maîtriser.

Le guidonnage à faible vitesse révèle de sérieux problèmes mécaniques au niveau de la roue de votre moto. Généralement, cela peut être le déséquilibre du pneu, des tâches ou une mauvaise pression des pneus.

A lire aussi :  Comment habiller une selle moto ?

Une répartition inégale du poids sur la moto peut en être aussi la cause. C’est pourquoi vous devez toujours tenir compte du poids lorsque vous transportez des charges sur la moto.

Comment gérer un guidonnage ?

Lorsque le guidonnage intervient, il est impossible de continuer à diriger la moto dans la direction souhaitée. Vous perdez le contrôle du guidon qui pendule fortement et amène la moto et le conducteur dans une chute qui peut être désastreuse.

Il est essentiel d’insister sur la dangerosité du guidonnage lorsque vous êtes dans une circulation dense. Il peut être difficile de gérer un guidonnage. Souvent, les dégâts du guidonnage se produisent du sentiment de panique chez le cycliste.

Pour stopper rapidement un guidonnage, la première des choses à faire est de lever l’accélérateur et d’appuyer légèrement sur le frein arrière. Cette action va ralentir la moto et diminuer de façon progressive le guidonnage.

Pendant ce moment, tenez fermement le guidon de la moto. Évitez de faire une correction lorsque le guidon pendule. Dans un cas extrême, vous pouvez vous pencher en avant sur le réservoir. Ainsi, votre poids va se reposer sur la roue avant, ce qui va créer de l’équilibre.

Si lors du guidonnage, vous vous trouvez dans une situation ou un accident comme le heurt d’un mur ou d’un obstacle est inévitable, la meilleure solution est de renoncer. En général, lorsque la moto se retrouve prise dans un guidonnage, sa vitesse baisse même si vous ne freinez pas.

Pour renoncer, rentrez votre menton, mettez vos bras autour de votre tête et abandonnez la moto. Vous aurez des blessures, mais le pire sera évité.

Voici un récapitulatif des étapes pour gérer un guidonnage:

  • Relâchez l’accélérateur ;
  • N’appuyez pas sur les freins ;
  • Tenez le guidon de la moto et n’essayez pas de le contrer ;
  • Penchez-vous en avant sur le réservoir.
A lire aussi :  Comment rallonger un amortisseur moto ?

Dans certains cas, ces méthodes peuvent ne pas avoir d’impact sur le danger imminent provoqué par un guidonnage. Ceci est dû au fait que les guidonnages vont se produire rapidement et que l’intention ne vous viendra pas de mettre ces étapes en pratique.

C’est pourquoi vous devez prendre les précautions qu’il faut pour ne pas avoir affaire à un guidonnage.

Comment prévenir un guidonnage ?

Il est conseillé de prendre des mesures de sécurité pour ne pas être victime d’un guidonnage lorsque vous serez à moto.

La première mesure de sécurité est de respecter la limite de vitesse. Lorsque vous êtes sur le point d’accélérer, faites-le à un rythme raisonnable. C’est tentant de tester la vitesse d’une moto lorsque c’est une moto rapide et de vouloir atteindre 100 km/h, voire dépasser cette vitesse.

Mais n’oubliez pas qu’une grande vitesse est liée à un guidonnage extrêmement dangereux qui peut être fatal.

Comme les conditions de la route sont aussi responsables des guidonnages. Il est conseillé de conduire au milieu de la route au lieu de conduire sur les rainures créées par les camions lourds sur la route.

Une autre mesure capitale à prendre en compte est l’entretien de votre moto afin de prévenir les problèmes plus tard. L’entretien doit se faire en vérifiant fréquemment les composants qui participent à la direction du véhicule.

Les composants sontle/la :

  • suspension ;
  • Aérodynamisme ;
  • Amortissement ;
  • Jantes et roues ;
  • Direction des roues.

Il est crucial de vérifier la direction des roues lorsque vous achetez des motos d’occasions. À part ses différentes mesures d’entretien, il est conseillé de faire vérifier la moto par un professionnel régulièrement afin de confirmer que les différents composants de la moto sont en bon état. Le respect de toutes ces mesures vous évitera le guidonnage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *